Glassway - vetro verre glass
italiano · français · english
Accueil Événements Projet Partenaires Liens
recherche   
L'HELLÉNISME Accueil Verre Artisanal et Artistique Histoire du verre L'Hellénisme
Caractéristiques du verre
Verre Artisanal et Artistique
Histoire du verre
L'âge du Bronze
L'âge du Fer
L'Hellénisme
De l'époque d'Auguste à l'Antiquité Tardive
Le Moyen Âge
La Renaissance
La Période Baroque
Le XIX siècle
Techniques
Verre Industriel
Verre et Environnement
Musées et Institutions
Plan des contenus

L'HELLÉNISME

textes de Rosanna Mollo et Patrizia Framarin
VOIR AUSSI
Mosaïque
Soufflage
Verre filigrané en treillis
Verre mosaïqué
La manufacture du verre connaît une période de renaissance et de développement florissant à l'époque hellénistique, parallèlement à la reprise commerciale sur vaste rayon des biens de luxe et de consommation, suite aux changements provoqués par la mort l'Alexandre le Grand en 323 avant J.C. et à la consolidation des puissantes dynasties qui définissent la nouvelle configuration politique et économique de la Méditerranée occidentale. En Egypte, c'est la dynastique Ptolémaïque qui s'affirme en Syrie et en Mésopotamie les Séleucides, en Grèce et en Macédoine les Antigonides.
Après la chute de l'empire Perse en 330 avant J.C., les produits manufacturés de l'artisanat achéménide continuèrent à être imités dans les ateliers de la Grèce et de la Macédoine.
Rapidement, les centres de travail du verre se multiplièrent : à Sidon en particulier, près de la zone côtière de Syrie et de la Palestine, et à Alexandrie, fondée en 332 avant J.C., qui devient l'un des principaux centres de production du verre hellénistique.
La production hellénistique: vaisselle monochrome et polychrome
zoom
Dans la koiné culturelle de matrice grecque, la phase initiale de la production de verre hellénistique plonge encore ses racines dans la tradition de l'époque précédente (photo 1).
zoom
Au cours du III siècle avant J.C., des décorations taillées de type phytomorphe sont fréquentes sur le fond de la vaisselle en verre transparent, jaunâtre ou verdâtre, il s'agit souvent d'élégantes coupes à boire. Ce n'est que vers la fin du III-II siècle avant J.C., très probablement dans les ateliers d'Alexandrie, qu'émergent les nouvelles tendances stylistiques, suite aux innovations technologiques et à la redécouverte du verre mosaïqué : la caractérisation de la production typiquement hellénistique des verres moulés en moule est illustrée par les découvertes exceptionnelles de la tombe de Canosa di Puglia, le célèbre ' Canosa Group ' (Tab. 1).
zoom
Les nouvelles méthodes de travail du verre, comme les techniques de moulage, favorisèrent la production de vaisselle de table d'inspiration toreutique, souvent de forme ouverte et de grandes dimensions, morphologiquement variée : grandes assiettes, plats, skiphoi, kadoi (amphores) et coupes sur pied (cratères) (photo 2) étaient associés à des coupes de forme hémisphérique ou conique, de rares exemplaires d'une grande valeur.
Il s'agit le plus fréquemment de formes de verre monochrome, souvent translucide o presque incolore (photo 3), au profil essentiel, net, et à la décoration simple à rainures horizontales ou, dans certains cas, de vaisselle en verre polychrome ' en verre mosaïqué ' dans la version à ' reticelli ' (photo 4) ou avec motifs d'étoiles (photo 5), spirales et plaquettes de verre coloré (photo 6).
zoom
zoom
zoom
zoom
zoom
Les coupes raffinées de la fin du III-II siècle avant J.C. méritent une place particulière : réalisées selon la technique du gold-glass, avec des motifs végétaux en feuille d'or, sans doute de production alexandrine (photo 7), elles s'inspirent de prototypes en métal précieux.
La diffusion commerciale et l'ouverture des marchés
La circulation des produits de l'art du verre hellénistique, rare et coûteuse, d'exceptionnelle qualité technique et formelle, atteint l'Asie mineure, la Cyrénaïque, la Grèce et les côtes italiques à travers les routes commerciales méditerranéennes.
zoom
A partir du III-II siècle avant J.C. une vaisselle de table polychrome et monochrome, destinée à une élite italiote restreinte s'impose aussi sur le marché de l'Italie méridionale.
Les produits manufacturés orientaux, de caractère somptuaire, sont attestés en Sicile, aussi bien dans des contextes funéraires que d'habitations entre la fin du III et le début du II siècle avant J.C., comme la coupe de verre blanc de fabrication syrienne de Naxos (photo 8), au profil légèrement ovoïdal, les coupes à réceptacle profond et les assiettes fragmentaires en verre incolore de Morgantina, attribuées aux ateliers d'Alexandrie.
zoom
Des importations orientales contemporaines sont retrouvés aussi dans l'Italie méridionale (Magna Grecia). Les tombes de la nécropole de Canosa, l'antique Canusium de la Daunie, ont révélé un groupe consistant d'exemplaires d'une qualité technique et stylistique élevée : des coupes en sandwich gold-glass à motifs floraux en feuille d'or, d'élégantes skyphoi et des coupes lobées à décoration végétale taillée sur le fond en verre incolore (photo 10), de grandes assiettes réalisées aussi bien en verre mosaïqué qu'en verre incolore avec décoration peinte et dorée, des coupes polychromes ou reticelli
La continuité des échanges intervenus au cours du II siècle avant J.C. avec la zone médio-orientale et la stabilité des circuits commerciaux expliquent la présence d'exemplaires raffinés d'une production d'élite le long des côtes de l'Adriatique, du centre au Nord.
C'est dans ce contexte que s'insèrent les coupes polychromes en verre reticelli (photo 11) et mosaïqué avec des motifs en spiral (photos 12-13) et les grandes assiettes en verre transparent avec des traces de peinture et de dorure de la seconde moitié du II siècle avant J.C. d'Ancône, territoire d'Ascoli Piceno. Une version de coupe monochrome verte, provenant d'Adria, appartient au même horizon culturel (photo 14).
zoom
zoom
zoom
zoom
Au cours du II-I siècle avant J.C., les commerces maritimes atteignent les côtes tyrrhéniennes: en Etrurie on retrouve des coupes à mosaïque et des vases en verre imitant des pierres semi-précieuses comme l'agate ou l'onyx.
Des associations analogues de vaisselle hellénistique, d'un raffinement exceptionnel, appartenant au ' Canosa Group ' se retrouvent également le long des côtes de la Russie Méridionale (Olbia, Kerch), une importante zone d'approvisionnement en blé du marché méditerranéen, particulièrement hellénistique.
Les productions héllenistiques tardives
A la fin du II et au cours du I siècle avant J.C., l'industrie du verre hellénistique touche son sommet dans la manufacture. Simultanément, la production de verre monochrome des ateliers syriens et palestiniens ou égyptiens augmente considérablement et se répand dans toutes les régions donnant sur la Méditerranée, comme en témoignent les découvertes de Délos et de Tell Anafa (Israel). Il s'agit souvent de coupes de forme hémisphérique ou conique, à parois lisses ou creusées de fines rainures horizontales, souvent en verre coloré (Tab. II - photo 15) dépendant étroitement des formes en terre cuite, comme la coupe de Mégare, ou métalliques comme le confirme l'épave d'Anticythera.
zoom
zoom
zoom
Vers la fin du II siècle avant J.C. apparaît aussi la coupe côtelée en verre moulé, naturelle ou colorée (photo 16), qui se répand rapidement dans la zone méditerranéenne et dans les provinces occidentales.
C'est durant la même période que se situe la production de petits pots cylindriques originaux avec couvercle (pyxides) réalisés en moule en verre translucide ou reticelli,dont d'innombrables exemplaires sont retrouvés en Crète et qui ont sans doute été produit sur place.
Les balsamaires: Groupe Méditerranéen 2
zoom
A partir de la moitié du IV siècle avant J.C., on retrouve aussi une production de conteneurs d'onguents et de cosmétiques que l'on peut insérer dans le Groupe Méditerranéen 2, qui présente un nouveau répertoire de formes miniatures, comme le stamnos e l'hydria (tab. III, photo 17) et l'introduction de nouveaux modèles décoratifs à bandes panachées, à festons, et à lignes en zigzag (photos 18-19-20).
zoom
zoom
zoom
zoom
zoom
La distribution de ces petits pots arrive jusqu'à la Méditerranée orientale : d'importantes concentrations localisées dans les nécropoles celtiques du nord (photos 21-22-23) et du centre de l'Italie, en Magna Grecia, en Thessalie, en Macédoine, en Bulgarie et dans l'ex-Union Soviétique ont fait penser à la présence de plusieurs centres de production distribués dans la zone méditerranéenne occidentale.
zoom
zoom
Groupe Méditerranéen 3
zoom
Après une période stagnation, à partir de la moitié du II siècle avant J.C., apparaît un nouveau type de conteneur porte-onguents (alabastra, amphoriskoi) que l'on peut attribuer au ' Groupe Méditerranéen 3 ' qui comporte un changement considérable de forme et de dimensions des anses et peut être rapprochée d'exemplaires de la production de céramiques et d'amphores (Tab. IV) de transport du bas hellénisme.
Les couleurs et les motifs décoratifs sont identiques à ceux du groupe précédent ; l'innovation consiste dans la réalisation des anses et des bases en verre clair translucide, différent de la coloration du corps (photos 24-25).
zoom
zoom
zoom
La forte concentration d'exemplaires dans les régions levantines en général et syro-palestiniennes en particulier, a permis d'avancer l'hypothèse que les centres de production pourraient être localisés dans cet environnement (photo 26), caractérisé par une importante production de coupes en verre moulé, la plupart incolores ou de couleur claire-translucide.
zoom
zoom
zoom
Au cours du I siècle avant J.C. apparaissent également les alabastra à bandes d'or (photos 27-28), innovateurs, aux bouchons percés, utilisés comme vaporisateurs, répandus dans la Méditerranée orientale et en Italie.
La production d'objets d'ornement, comme les pendentifs en forme de masque, continue elle aussi de manière ininterrompue (photo 29): : le rôle de Carthage semble prédominant à cet égard et la contribution des Phéniciens fondamentale. On trouve encore la réalisation de produits typiques comme les tesselles pour les mosaïques (photo 30), les plaquettes à motifs floraux et les façonnages spécialisés de perles (photo 31) et bracelets aussi bien en Orient qu'en Occident (Rhodes, Meare en Grande Bretagne, Nimud en Irak et Manching en Allemagne).
zoom
zoom
Jusqu'au I siècle avant J.C., la production d'objets de verre resta pratiquement limitée à la zone médio-orientale : une véritable innovation technologique dans le travail du verre n'arrivera qu'autour de la moitié du I siècle avant J.C., en Syrie et en Palestine, avec l'introduction du soufflage, un système qui permettra la diffusion sur vaste échelle des objets de verre, grâce à une exécution plus rapide.
modelenco.titolo2
Bacci Spigo 1984
G. M. Bacci Spigo, Coppa vitrea ed oreficerie da sepolture di età ellenistica e romana a Naxos, in 'BdA' XXV, 1984, pp. 60-61.
Barag 1985
D. Barag, Catalogue of Western Asiatic Glass in the British Museum I. Late third millenium B.C. to c. A.D. 200, London 1985.
Bonomi 1996
S. Bonomi, Vetri antichi del Museo Archeologico Nazionale di Adria, Venezia 1996.
Carreras 1997
T. Carreras Rossell, Vidre antic petits contenidors per a ungüents i perfums al Museu d'Arquéologia de Catalunya, in 'Miscellània Arquéologica', 1996-97, pp. 97-116.
Colivicchi 1999
F. Colivicchi, Il commercio dei vetri ellenistici in Adriatico: la Daunia e il Piceno, in Atti del 1° Convegno Multidisciplinare 'Il vetro in Italia meridionale e insulare' (Napoli 6-8 marzo 1998), Napoli 1999, pp. 109-118.
Davidson Weinberg 1970
G. Davidson Weinberg, Hellenistic Glass from Tel Anafa in Upper Galilee, in 'Journal of Glass Studies', 12, 1970, pp. 17-27.
Davidson Weinberg 1973
G. Davidson Weinberg, Notes on Glass from Upper Galilee, in 'Journal of Glass Studies', 15, 1973, pp. 35-51.
Davidson Winberg 1992
G. Davidson Weinberg, Glass vessels in ancient Greece, Athens 1992.
Duncan Jones 1995
J. Duncan Jones, Classical and Ellenistic Core-formed Vessels from Gordion, in 'Journal of Glass Studies', 37 (1995), pp. 21-34.
Foy ET ALII 2000
D. Foy, M. Vichy, M. Picon, Lingots de verre en Méditerranée occidentale, in ' Actes du XIVe Congrès de l'Association Internationale du Verre ', Amsterdam, AIHV 2000, pp. 51-57.
Foy-Nenna 2001
D. Foy, M. D. Nenna, Tout feu tout sable. Mille ans de verre antique dans le Midi de la France, Musées de Marseille, editions Edisud 2001.
Glassway 2002
Glassway, Le stanze del vetro. Dall'archeologia ai giorni nostri, Milano 2002.
Glassway 2004
Glassway, Il vetro: fragilità attraverso il tempo, Palermo 2004.
Goldstein 1979 S. M. Goldstein, Pre-Roman and Early Roman Glass in the Corning Museum of Glass, Corning (New York) 1979.
Grose 1979
D. F. Grose, The Syro-Palestinian Glass Industry in the Later Hellenistic Period, in 'Muse' XIII, 1979, pp. 60-78.
Grose 1982
D. F. Grose, The hellenistic and early Roman glass from Morgantina (Serra Orlando, Sicily), in 'Journal o Glass Studies' 24, 1982, pp. 20-29.
Grose 1989
D. F. Grose, Early Ancient Glass core-formed, and cast vessels and object from the late Bronze Age to the early Roman Empire, 1600 B.C. to 50 A.D., The Toledo Museum of Art, New York 1989.
Harden 1968 D. B. Harden, The Canosa Group of Hellenistic Glasses in the British Museum, in 'Journal of Glass Studies', 10, London 1968, pp. 21-47.
Harden 1981
D. B. Harden, Catalogue of Greek and Roman Glass in the British Museum, vol. I, London 1981.
Harden 1984
D. B. Harden, Core-Formed glasses of the Alexandrians, in 'Alexandria e il mondo ellenistico-romano, Studi in onore di Achille Adriani', Roma 1984.
Harden 1988
D.B. Harden (a cura di), I vetri dei Cesari. Catalogo della mostra. Milano 1988.
Isings 1957
C. Isings, Roman Glass from Dated finds, Gröningen-Djakart 1957.
Israeli 2001
Y. Israeli ET ALII, Ancient Glass in the Israel Museum, Israel Museum, Jerusalem 2001.
Mercando 1976
L. Mercando, L'Ellenismo nel Piceno in AA.VV. 'Hellenismus in Mittelitalien'. Kolloquium im Göttingen von 5 bis 9. Juni 1974, Göttingen 1976, vol. I, pp. 160-218.
Nenna 1993
M. D. Nenna, La Verrerie d'époque Hellenistique à Delos, in 'Journal Glass Studies' 35 (1993), pp. 11-21.
Nolte 1968
B. Nolte, Die Glassgefäße im alten Agypten, Berlin 1968.
Oliver 1967
A. Oliver, Late Hellenistic Glass in the Metropolitan Museum, in 'Journal of Glass Studies', 9, 1967, pp. 13-33.
Piccioli-Sogliani 1999
C. Piccioli, F. Sogliani (a cura di), Il vetro in Italia meridionale e insulare, in 'Atti del Primo convegno Multidisciplinare e insulare' (Napoli 5-6-7 marzo 1998), Napoli 1999.
Roffia 1993
E. Roffia, I vetri antichi delle Civiche Raccolte archeologiche di Milano, Milano 1993.
Roffia 1998
E. Roffia, I vetri romani della Collezione Personemi, in 'Vetro e vetri', pp. 149-164.
Seefried 1982
M. Seefried, Les pendentifs en verre sur noyau des Pays de la Méditerranée antique (Collection de l'Ecole Française de Rome, 57), Roma 1982.
Spanò Giammellaro 1979
A. Spanò Giammellaro, Pendenti vitrei policromi in Sicilia, in 'SicA' 39, 1979, pp. 25-48.
Stern 1981
E. M. Stern, Hellenistic Glass from kush, in 'Annales du 8e Congrès International de l'AIHV' (Londres-Liverpool, 18-25 septembre 1979), Liège 1981, pp. 35-59.
Stern-Nolte 1994
E. M. Stern, B. Schlick Nolte, Early Glass of the Ancient World (1600 B.C. - 50 A.D.). Ernesto Wolf Collection, Stuttgart 1994.
Sternini 1995
M. Sternini, La fenice di sabbia, Bari 1995.
Tait 1991
H. Tait (a cura di), Cinquemila anni di vetro, Silvana Editoriale, Milano 1991.
Vesseberg 1956
O. Vesseberg, The Hellenistic and Roman Period in Cyprus, The Swedish Cyprus Expedition, 4, Stockholm 1956.
Vetro 1998
AA.VV., Il vetro dell'antichità all'età contemporanea: aspetti tecnologici, funzionali e commerciali, 'Atti 2e Giornate Nazionali di Studio AIHV - Comitato Nazionale Italiano', 14-15 dicembre 1996, Milano 1998.
Vitrum 2004
M. Berretta, G. Di Pasquale (a cura di), Vitrum. Il vetro tra arte e scienza nel mondo romano, Firenze 2004.
Von Saldern 1975
A. Von Saldern, Two Achaemenid Glass Bowls and a Hoard of Hellenistic Glass Vessels, in 'Journal Glass Studies' XVII, 1975, pp. 37-46.
L'âge du Fer 1 2 3 4 5 De l'époque d'Auguste à l'Antiquité Tardive
AccueilÉvénementsProjetPartenairesLiens
© 2022 Regione Autonoma Valle d'Aosta - c.f. 80002270074 - Crédits