Glassway - vetro verre glass
italiano · français · english
Accueil Événements Projet Partenaires Liens
recherche   
ÉMAILLAGE Accueil Verre Artisanal et Artistique Techniques Émaillage
Caractéristiques du verre
Verre Artisanal et Artistique
Histoire du verre
Techniques
Gravure à l'Acide
Réalisations en Verre Creux
Application de Filets
Décors de Filets à Festons
Applications de Filets Coupés
Applications de Gouttes de Verre
Applications d'éclats de Verre
Verre Camée
Cannes
Coulage
Cémentation
Cire Perdue
Verre Irisé
Décalcomanie
Verre en Demi Filigrane
Verre Filigrané à 'Reticello'
Verre Filigrané à ' Retortoli '
Feuilles Métalliques - Argenture - Dorure
Feuille d'Or Graphite
Fusing
Verre Craquelé
Graal
Technique de l'Incalmo
Verre Plaqué (Multicouches)
Gravure à la Pointe de Diamant
Gravure à la Roue
Façonnage au Chalumeau
Soufflage au Chalumeau
Demi Moule
Mille Fleurs
Mosaïque
Nipt Diamond Waies
Moulage sur noyau
Façonnage à la Cire Perdue
Émaillage
Pressage du Verre (au Moule)
Gravure au Sable
Slumping
Verre Soufflé
Soufflage au Moule
Doublage
Verre Mosaïque
Verre Industriel
Verre et Environnement
Musées et Institutions
Plan des contenus

ÉMAILLAGE

textes de Rosa Barovier Mentasti
zoom
Bien qu'elle fasse appel à des connaissances techniques spécialisées, la peinture à l'émail est une des techniques qui se sont le plus répandues au fil des siècles. Les premiers exemples connus datent de l'époque romaine à partir du premier siècle après J.C. Somptueux furent les verres émaillés byzantins des X et XI siècle et les verres islamiques du XIII au XV siècle. La technique fut utilisée à Venise entre 1280 et 1350 et par la suite dans la seconde moitié du XV siècle. De là, elle se propagea vers le Nord des Alpes.
zoom
La peinture consiste à appliquer au pinceau des préparations colorées obtenues à partir de fines poudres de verres à faible point de fusion opaques ou transparentes mélangées à un liquide huileux. L'objet décoré est ensuite déposé dans un moufle à une chaleur non supérieure à 600°C afin que l'émail s'amollisse et adhère à la paroi du support de façon indélébile.
A la renaissance et à l'époque baroque, on utilisait des émaux à point de fusion élevé. Etant donné qu'un moufle à température très élevée aurait provoqué la fonte de l'objet, il fallait donc ramener lentement les verres à une température de travail, les accrocher à nouveau au pontil et cuire les émaux à l'intérieur du four. C'est pour cette raison que les objets soufflés antiques portent deux marques superposées du pontil. L'ouverture des plats et des coupes élargies ainsi que l'application des poignées advenaient pendant cette phase. A la fin, l'objet devait être recuit dans le four de refroidissement.
zoom
zoom
Façonnage à la Cire Perdue 33 34 35 36 37 Pressage du Verre (au Moule)
AccueilÉvénementsProjetPartenairesLiens
© 2022 Regione Autonoma Valle d'Aosta - c.f. 80002270074 - Crédits